Pour quelques centimètres

Gay bulge underwear
Tantôt objet de fantasmes, tantôt objet d’inquiétudes, le symbole de la « puissance masculine » est dans toutes les conversations, dans bon nombre de sous-entendus et peut-être même tout simplement dans un nombre considérable de bouches (au sens propre comme au sens figuré) ! Plutôt petit, de taille moyenne ou carrément démesuré, fin ou large, circoncis ou non, plus ou moins foncé, touffu ou imberbe, le pénis est à l’image extérieure de l’homme : différent selon chaque individu… Cette partie du corps masculin autrefois vénérée par le biais de la religion romaine sous les traits du dieu Bacchus est aujourd’hui source de plaisirs mais tout autant de complexes. Combien d’hommes ne se sont pas sentis gênés lors du moment crucial où ils dévoileraient leur plus grande intimité au milieu d’un vestiaire rempli d’effluves de sueur juste après une séance de piscine au lycée ? Qu’adviendrait-il de leur virilité si leur meilleur ami ou même encore pire, le plus parfait inconnu, arborait quelques centimètres de précieuse chair de plus qu’eux ? Leur monde s’effondrerait, leur sentiment de domination phallique s’en trouverait remis en question et ces messieurs commenceraient à douter, car depuis sa plus tendre enfance, le petit garçon qu’il a été et reste toujours un peu, chérit cet « objet » et lui attribue même parfois un nom afin d’en prendre le plus grand soin ! Le petit oiseau, le robinet, le zizi, le gourdin, la matraque, la bistouquette, Popol, le zob, la bite, le braquemard et bon nombre d’expressions enfantines ou carrément vulgaires servent à le désigner quelque soit son « aspect ».

Sexes masculins monochrome
Mais les mythes ont la peau dure. Les hommes noirs en auraient une « plus grande », les Asiatiques une « plus petite », la pointure des chaussures ou encore la longueur des doigts auraient même tendance à nous fournir des renseignements capitaux sur la taille de la précieuse fontaine de jouvence… Et pourtant, ce n’est bel et bien pas la longueur qui fournit le plus grand plaisir mais plutôt la manière dont on en s’en sert sans oublier aussi la largeur dans une moindre mesure. Alors gays damoiseaux mais aussi fidèles lectrices demoiselles de France et de Navarre, sachez que le principal élément de « réussite » est encore l’écoute de l’autre et c’est l’amour que vous portez à votre partenaire qui fera toute la différence. Aucun homme ne pourra utiliser mieux ses « attributs » que celui qui vous aimera véritablement. Abandonnez donc les plans sexe qui ne vous servent à rien d’autre qu’à vous soulager au lieu de résoudre les vrais problèmes de cœur auxquels vous êtes confrontés ! Cependant il est tellement plus facile de remplir son lit pour une soirée, sans aucun engagement des deux partenaires, que l’amour et le romantisme tendent à décliner et à s’éteindre à petit feu.
 Gay big bulge underwear
Dans notre société où il est bel et bien plus facile de « commander » un homme comme on achète un menu chez Mc Donald’s, où est donc passé l’amour ? En effet, on discute brièvement, on active les webcams, puis on essaye de juger la marchandise avant de la consommer aussi rapidement que possible au cours d’un rendez-vous fixé à la hâte pour soulager l’envie pressante. Évidemment il est plus facile d’exhiber son sexe de 10, 14 ou 19 centimètres au dehors de son pantalon en moins de quinze minutes, plutôt que de tenir une conversation intéressante et constructive. Ah si seulement la taille du sexe pouvait être proportionnelle à l’intelligence… Bon je vous l’accorde, l’humanité serait alors sérieusement en péril. Malheureusement les hommes les plus romantiques vivent tous à deux depuis longtemps et il ne vous reste guère plus que les éternels excités obsédés de la quéquette qui ne cherchent absolument pas à construire quelque chose… Et en attendant vous êtes condamnés à voir les jours défiler les uns après les autres, à constater que les hommes qui vous proposent des plans fesses sont légion contrairement aux hommes « normaux » qui se comptent comme peau de chagrin voire même qui ne se comptent pas du tout, et vous vous dites que votre jeunesse fane petit à petit et que vous allez bientôt atteindre l’âge de « péremption » dans ce monde follement hypocrite ! Finirez-vous à la poubelle ou bien trouverez-vous votre place au milieu d’un lit bien chaud dans les bras de votre digne consommateur ? Just wait and see, unfortunately.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.