L’endroit où il (ne) faut (pas) être

Starbucks Coffee & Grains de caféIl y a encore une décennie, peu d’Européens connaissaient la célèbre marque américaine de café où l’on accompagne sa boisson chaude d’une pâtisserie du pays de l’Oncle Sam, de style muffin, roulé à la cannelle ou encore donut. Aidée par nombre de productions cinématographiques et le flot de touristes revenant des États-Unis, « la sirène verte » – reconnaissable entre mille – a battu quelques coups de nageoire dans l’Atlantique pour profiter d’une demande toujours plus forte, afin de trouver quelques rochers où s’implanter, timidement, en Europe. Et je ne parle pas de la représentation qui trône depuis des années à Copenhague. Par la suite, on assista à une véritable déferlante d’ouvertures en France de ce nouveau concept au pari risqué : vendre un café à emporter à un prix relativement élevé, très souvent autour de 6 euros. La marque est la cible rêvée des écologistes qui critiquent le gaspillage de ressources environnementales face aux nombreux emballages jetables et non-recyclables. Sans oublier certaines machines à café qui, pour des raisons d’hygiène, laissent s’écouler un filet …

Royaume du glamour et de l’hypocrisie

You Gay Tea DanceIl paraît que je suis actuellement classé n°1 d’un site de rencontres gay. Après vérification, il s’avère que l’information était exacte : grand bien m’en fasse car elle ne change absolument rien à ma vie quotidienne. Chemin faisant, j’essaye de ne pas dépasser les trois heures de présence dans les soirées gay de la capitale bruxelloise. En effet, on y trouve là tout ce que le fameux « milieu » a de beau – et surtout de moins beau – à offrir. Du cliché total jusqu’à ce qu’on n’imaginait pas être possible, chacun est servi. Bien évidemment, les rumeurs vont bon train : impossible de ne pas être au courant de qui couche avec qui – ou plutôt quoi selon les cas. Tous calqués sur le même moule, fiers d’arborer le petit élan, le joueur de polo ou le rectangle rouge et blanc sur leur pectoral gauche, après avoir passés plus de vingt minutes à fixer les quelques mèches rebelles de leur frange toute prête à faire pâlir celle d’un certain héros d’une comédie musicale …

Bonjour tristesse

Françoise Sagan - Noir et BlancUn de mes meilleurs amis à Bruxelles m’a récemment fait découvrir Françoise Sagan, que je ne connaissais que de nom auparavant. Au fil des pages se dessine le portrait d’un écrivain qui ne semble n’avoir jamais réellement trouvé le bonheur dans sa vie autrement que dans une consommation excessive d’alcool et de drogues, dans des dépenses inconsidérées et infinies, dans une peur incommensurable de la solitude. Cet éternel besoin d’être constamment – mal ? – entouré se retrouve chez la majorité des êtres humains, qui préfèrent à l’amitié sincère et véritable, celle d’un ami que l’on appelle uniquement pour ne pas être seul. Ou bien encore, ceux qui préfèrent l’éphémère d’un amant volage, plutôt que la compagnie d’une personne que l’on aime vraiment, malgré les compromis et les concessions, dans les moments de bonheur, comme dans les moments plus difficiles. Au cours de la vie, nous sommes amenés à rencontrer de nombreuses personnes, qui deviendront de fidèles alliés prêts à partager joie et peine ou bien qui resteront de bons souvenirs dans un coin de …

Embouteillages en vue

Embouteillages à BruxellesLe réseau de transports en commun de la capitale belge est extrêmement mal adapté pour une ville qui compte moins d’habitants que Paris mais sur un territoire beaucoup plus vaste. Le faible nombre de lignes de métro ne fait qu’accentuer les problèmes. Aux heures de pointe, les bus se retrouvent coincés dans les embouteillages, les tramways sont eux aussi souvent bloqués par des voitures empiétant sur leurs voies et la régularité et la fréquence des transports est catastrophique d’une manière générale. Demandez un peu à quelques utilisateurs combien de temps ils ont pu attendre un tram, un métro ou un bus ? J’espère que les politiques belges auront la décence de voter massivement la construction rapide de nouvelles lignes de métro surtout sur un axe Nord-Sud, mais aussi une autre ligne de rocade sur la Grande Ceinture, sans oublier que la STIB devrait améliorer radicalement les fréquences des différents moyens de transports et repenser totalement sa communication qui ne mérite rien d’autre qu’un zéro pointé. Forcez un peu les Belges à abandonner leurs voitures et …

Bruxelles la crasseuse

Sac poubelle de Bruxelles CapitaleIl m’est de plus en plus insupportable de sortir dans les rues de la capitale belge à cause d’un facteur important à mes yeux : la propreté, ou plutôt son contraire. Il est quasiment impossible de faire 100 mètres sans rencontrer une dizaine de détritus jonchant les trottoirs ou les caniveaux, et non pas de simples papiers, mais aussi des bouteilles plastique, des canettes, des journaux ou même plus récemment des sacs poubelles qui restent pendant près d’une semaine sur la voie publique. Triste constat pour la prétendue capitale d’une Europe qui se vante de mettre la protection de l’environnement dans ses principales priorités. N’oublions pas non plus les déchets qui s’accumulent sur les poubelles scellées du métro, pour d’évidentes raisons de sécurité, lors des sommets européens ou de réunions de ministres des différents pays de l’Union. Est-ce que les gens qui aiment à mettre leur bouteille de soda vide sur une poubelle fermée ne peuvent pas attendre de sortir du métro et de la jeter dans une poubelle vide ? Et quand bien même …