Amour sacré de la patrie

Drapeau français
De par l’actualité, je me suis récemment demandé ce que représentait le fait d’être français, c’est-à-dire d’être lié juridiquement par la même nationalité que Molière, Voltaire et tant d’autres encore. Ce qui me frappe dans l’inutile débat que certains partis politiques ont lancé, c’est tout d’abord cette façon de chercher (délibérément ?) une mauvaise origine à tous les malheurs qui sont sensés accabler le pays. Alors que le pessimisme règne sur la France, ses femmes n’ont jamais donné naissance à autant d’enfants qu’aujourd’hui. Étrange paradoxe. C’est sans doute ce trait de caractère si particulier à notre pays qui fait sa singularité cartésienne. Malgré cette facilité à peindre de noir l’avenir, nous l’envisageons avec dignité et discernement. Par ailleurs, c’est également dans ce refus de l’adversité que les Français trouvent sans relâche la force de s’investir et se battre pour des causes que beaucoup d’autres Européens jugeraient désespérées. Le Français de base peut perdre une bataille certes, mais il se refuse tout simplement à perdre la guerre, qu’elle soit contre l’oppression d’un gouvernement, de droite comme …